Mes fiançailles

Ali,36 ans,militant associatif

C'était en 2010. C'est la pire connerie de ma vie. A l'époque j'étais tracassé par l'idée d'avoir des enfants. Je cherchais une solution. Je me suis alors fiancé avec ma cousine avec l'idée que l'on allait se marier. Mais à vrai dire toute ma famille était étonnée. Même ma mère n'était pas certaine de ce que je faisais.

Je me suis retrouvé coincé dans une spirale : j'étais dedans, j'étais emporté. J'ai acheté une bague, un bracelet, une montre... j'ai dépensé huit mille dinars. Je me mentais à moi-même en fait.

Ce mensonge a duré deux ans. Deux ans à me faire croire à moi-même que j’allais me marier. Et puis à quatre mois du mariage j'ai touché le fond, j'ai fait une grande dépression et c’est là que j'ai tout arrêté. J’ai parlé à ma fiancée et je lui ai dit : "on arrête, on voit la vie différemment". Mon oncle, lui, me disait que depuis le début, cette histoire de mariage ne collait pas, qu'il y avait quelque chose de faux.

Par contre je n'ai jamais menti à ma fiancée : elle savait que j'étais bisexuel. C’est à moi-même que je mentais en fait, en pensant qu’avec un mariage je me sentirai différent. Je rentrerai dans le moule.

Scroll