Ma fausse gastro

Rim,43 ans,journaliste

Un jour, alors que j’habitais à l’étranger, j'ai dit à ma mère que j'avais une gastro pour être tranquille. En fait j’étais à la Gay Pride avec ma copine de l'époque. C'était ma première Gay Pride. Du coup, dans la soirée j'ai appelé ma mère pour lui dire que j'étais très malade et que j'allais me coucher. Le lendemain matin je faisais la grasse matinée et mon téléphone était éteint. Ma mère cherchait à me joindre et à 9h du matin elle a appelé mon rédacteur en chef pour lui dire qu'il devait faire quelque chose pour moi, que j'étais sans doute desséchée parce que j'étais très malade, alors qu'elle était loin et ne pouvait rien faire pour moi. Lorsque j'ai allumé mon téléphone, il y avait une dizaine de messages de ma mère qui, à chaque message, avait la voix qui tremblotait un peu plus. Et puis surtout, il y avait le dernier message de la liste : celui de mon rédacteur en chef qui m'invitait à appeler ma mère.

Cet épisode a été la honte de ma vie.

Scroll